Histoire du corps des sapeurs-pompiers de Paris…

Retrouvez ci-dessous, l’histoire du corps des sapeurs-pompiers de Paris, depuis la création du Bataillon à la Brigade en passant par le Régiment.

Historique

C’est à la suite d’un accident de l’histoire, un bal tragique auquel l’Empereur Napoléon 1er échappe de peu, que la prestigieuse institution de sapeurs-pompiers de Paris, telle que nous la connaissons aujourd’hui, voit le jour. L’insuffisance du système de sécurité de l’époque, mise en évidence dans le procès-verbal dressé à la suite de ce drame, persuade Napoléon 1er de réorganiser et de professionnaliser la lutte contre le feu à Paris. Par décret impérial du 18 septembre 1811, il confie cette mission à un corps militaire, le Bataillon de sapeurs-pompiers de Paris. A cette époque guerrière, en effet, seul le modèle militaire constituait un gage d’efficacité, d’où la décision de l’Empereur de militariser la première unité de pompiers professionnels de France, et peut-être même du monde.

Cliquez sur le lien ci-dessous pour accéder au site.

http://www.pompiersparis.fr/fr/presentation/historique

Publicités

L’abbé PIERRE : Connaissez-vous l’histoire de sa cape ?

Le saviez-vous ?

Derrière beaucoup de coutumes, usages, traditions et expressions militaires se cachent bien souvent des anecdotes insolites, amusantes ou historiques. Alors pour étoffer votre culture générale et briller le matin devant vos collègues, plongez-vous dans notre rubrique du jour. Aujourd’hui, nous vous proposons  de découvrir d’où vient la célèbre cape de l’abbé Pierre.

Il y a, au musée des pompiers de Paris, une relique précieusement gardée. Un morceau de patrimoine et d’histoire : la cape de l’abbé Pierre. Quel lien peut-il donc y avoir entre la célèbre pèlerine noire du fondateur d’Emmaüs et les armées ? Lire la suite

Ambulance de réanimation..

Le 7 novembre 1967, la première ambulance de réanimation « AR » entre en service à la Brigade.

AVANT APRES

Ce véhicule d’un nouveau genre permet de prendre rapidement en charge les victimes gravement blessées sur les lieux même de l’accident. Elles interviennent en renfort des premières équipes de pompiers engagées sur intervention. Composées d’un médecin urgentiste, d’un infirmier et d’un conducteur ambulancier, les AR de la Brigade sont engagées sur Paris et la petite couronne. En 2016, elles ont réalisé près de 10 000 interventions.