Bienvenue…..

sur le site de l’ Amicale des Anciens Sapeurs Pompiers de Paris Est Seine/Val de Marne 

Son Président….   Jean Michel Wangermée

Publicités

CÉRÉMONIE EN HOMMAGE AUX SAPEURS-POMPIERS DE PARIS, OTAGES DU PERREUX/MARNE (94)

Cher(e)s Ami(e)s, Chers Anciens,
Le lundi 26 août 2019 à partir de 18 heures aura lieu comme chaque année, une cérémonie en hommage aux otages du Perreux.
Parmi ces victimes se trouvaient des militaires du corps qui se sont battus avec Force et Honneur !
Pour ce 75ème anniversaire de la Libération du Perreux, un détachement de l’Amicale Est-Seine/Val de Marne des Anciens Sapeurs-Pompiers de Paris sera présent avec son drapeau.
Cette prise d’Armes se déroulera au rond-point du Maréchal Leclerc, plus précisément au pied du monument dédié aux otages puis à la stèle du Maréchal Leclerc.
Vous êtes cordialement invités à participer à cette cérémonie en tenue fédérale à savoir :
Le bonnet de police équipé de son insigne régimentaire, une chemise blanche, la cravate grise de la FNASPP ainsi que des gants blancs.
J’espère vous voir nombreux pour cet hommage à nos courageux et vaillant Anciens.
Bien amicalement
Jean-Michel WANGERMÉE

Président

Amicale Est-Seine/Val de Marne des

Anciens Sapeurs-Pompiers de Paris

(Affiliée à la F.N.A.S.P.P.)

eest9

Cliquer sur ce lien pour un rappel de leur triste histoire

Otages du Perreux

Base de la Sécurité civile de Nîmes : les pilotes des bombardiers d’eau pleurent Francky

La base de la Sécurité civile de Nîmes-Garons est en deuil : les pilotes des bombardiers d’eau pleurent Francky, qui était aux commandes du Tracker 22 qui s’est crashé vendredi 02 Aôut 2019.

3ECC09E1-1427-4F08-AC12-216149FA47F3-750x375

Sur la base de la Sécurité civile de Nîmes, dans la famille des 90 pilotes des bombardiers d’eau, c’était Francky. Tous pleurent Franck, ce pilote du Tracker 22 qui s’est écrasé vendredi vers 17h, alors qu’il effectuait des largages sur le feu de forêt de Générac, aux portes de Nîmes.
Marié, il était père de deux enfants, une fille et un garçon. Sur sa page Facebook, un sapeur-pompier de l’Hérault a publié ce post :
Ce soir, je suis à la fois triste et en colère. Triste car « Francky », un pilote de Tracker de la Sécurité civile a perdu la vie dans le crash de son appareil en luttant contre le feu de forêt de Générac dans le département du Gard. Je pense à sa famille car ce pilote laisse probablement mère, père, sa femme Eva, ses enfants, Tom et Lola. En colère, car d’après les différentes autorités, c’est probablement la main humaine qui est à la source de ce décès. Une enquête judiciaire est en cours placée sous l’autorité du procureur de la république, mais il faut légiférer afin que ces pyromanes puissent comparaître devant des cours d’assises. Ces assassins n’ont rien à faire devant des tribunaux correctionnels. Dans la vie de tous les jours, il faut faire preuve de tolérance, mais la tolérance à ses limites.

Julien raconte

Le drame s’est noué hier en fin d’après-midi. Le site Secours Info a recueilli le témoignage de Julien, témoin direct de la scène :  « L’avion allait probablement faire un largage, il est entré dans l’épaisse fumée de l’incendie, avant d’en ressorti à basse altitude et penchant du côté gauche. Le crash a été très rapide. J’ai vu l’hélicoptère de la Sécurité civile se rapprocher de la zone, sans doute à cause du risque d’explosion. L’appareil s’est vite embrasé et plusieurs explosions ont eu lieu ».
France 2 a recueilli le témoignage d’un habitant qui a assisté au crash : « Il y a eu des flammes sur 200 mètres, j’ai eu la peur de ma vie », explique-t-il, très choqué par ce qu’il a vu, au milieu de la fumée blanche qui envahit sa maison. Sur le coup, il n’a pas réalisé ce qu’il s’était passé et ce sont les pompiers qui lui ont expliqué. Le crash s’est passé à 50 mètres de là où il se trouvait.

Christophe Castaner ce matin à Générac

Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner a réagi : « Mes premières pensées vont à la famille et aux camarades de ce soldat du feu, engagés pour nous protéger, avec une infinie bravoure. Une immense tristesse nous étreint tous ce soir », a tweeté Christophe Castaner.
Il est de nouveau attendu à Générac, ce samedi vers 10 heures du matin. Il se rendra sur sur les lieux du crash à 10h40, après avoir rendu hommage à Francky à Nîmes-Garons. Le ministre de l’Intérieur s’est déjà rendu à Générac mercredi.
Chistophe-Castaner-sest-rerndu-dans-le-Gard

« C’était l’un des nôtres »

Un porte-parole des sapeurs-pompiers du Gard -Sdis 30- le commandant Jacques Pagès a exprimé sa tristesse hier soir, après la mort du pilote : « C’est une nouvelle extrêmement triste. C’est l’un des nôtres. Même si c’est un pompier du ciel, il fait partie de la famille des sapeurs-pompiers. Dans ces circonstances tout le corps des sapeurs-pompiers est meurtri ce soir et profondément touché ».
Le président de la Fédération nationale des Sapeurs-Pompiers de France -FNSPF-, Grégory Allione s’est exprimé également : « Voir un bombardier d’eau s’écraser, c’est très, très rare ». Il souligne que, « les avions sont toujours vérifiés, les pilotes sont expérimentés, ce sont des machines, des gens qui ont l’habitude de prendre des risques, qui sont soumis à rude épreuve. »

« L’émotion des forces de l’ordre »

Sur place près de Générac, une journaliste de France 2 a pu voir les débris laissés par le Tracker : « Ce qu’on a ressenti surtout et c’est très particulier de vivre ce moment, c’est toute l’émotion des forces de l’ordre sur place, à la fois les pompiers et les gendarmes. Ils sont restés très dignes, mais ils ont perdu l’un des leurs », confie-t-elle ainsi. En tant que témoin, elle a également « vu dans le ciel une épaisse fumée noire, entendu du bruit ».
218132IMG6577-3-854x569
Un pilote de bombardiers d’eau s’est confié à LCI : « La peur fait partie du métier, mais on ne la matérialise pas. Quand, on montent dans l’avion, on se sent prêt. On s’entraîne tous les jours pour ça ».
La plupart de ces 90 pilotes de la base de la Sécurité civile de Nîmes-Garons sont d’anciens pilotes de chasse de l’armée et s’entraînent également en hiver. Francky, le pilote décédé ce vendredi était à bord d’un Tracker qui déverse du retardant, un outil de lutte contre la propagation des flammes.

Plus de 500 hectares ont encore brûlé

Ce samedi matin, selon un bilan provisoire, plus de 500 hectares ont encore brûlé hier dans le Gard, dont 315 à Générac, dans le secteur de Franquevaux, vers Gallician et 150 hectares, entre Vauvert et Beauvoisin. Cette surface calcinée qui offre un triste paysage lunaire sur plusieurs kilomètres s’ajoute aux 350 hectares qui ont déjà réduits en cendres mardi et mercredi.
Quatre Canadair, un Dash et un Tracker ont appuyé les pompiers au sol avant la tombée de la nuit, vendredi pour stopper les têtes de feu. Des renforts ont été envoyés de l’Hérault, du Vaucluse, des Bouches-du-Rhône, de la Drôme, du Tarn, de la Lozère et de l’Aveyron.
449 « soldats du feu » sont présents ce samedi matin, à bord de 140 engins pour surveiller et arroser les lisières encore fumantes, pour les éteindre avant que le mistral ne se lève.

Enquête sur le crash

Une double enquête est ouverte, une judiciaire confiée aux gendarmes de la section de recherches de Nîmes, l’autre administrative diligentée par le Bureau enquête accident -BEA- de la direction générale de l’aviation civile et les transports aériens, dont l’unité régionale basée à Montpellier. Des techniciens qui sont à pied d’oeuvre sur le terrain, ce samedi matin.
Vendredi, les gendarmes de la cellule d’identification criminelle du groupement du Gard ont ratissé la zone autour des restes du Tracker, à la recherche d’indices.

Condoléances.

Message de notre Président à nos camarades.

Très chers collègues, chers camarades,
Je viens au nom de tous les miens, vous présenter toutes nos sincères condoléances suite au drame que vous venez de subir.
La perte d’un camarade, d’un ami, d’un Frère d’Arme est atroce.
Les Anciens Sapeurs-Pompiers de Paris du groupement Est-Seine /Val de Marne sont par la pensée, à vos côtés dans votre peine qui doit être immense.
Nous saluons la mémoire de ce pilote de la sécurité civile qui a perdu la vie en mission.
Nous avons une grande pensée pour sa famille et tous ses proches.
Il a agit avec HONNEUR et FIDÉLITÉ.
Que ce camarade « Pompier du Ciel » repose en paix.
Bien à vous
Bien amicalement

Jean-Michel WANGERMÉE

Président

Amicale Est-Seine/Val de Marne des

Anciens Sapeurs-Pompiers de Paris

(Affiliée à la F.N.A.S.P.P.)

 

Message du nouveau Président de la FNASPP.

Thierry GUILMIN  Président de la FNASPP.

P1010518

 

 

Messieurs les Présidents des associations de sapeurs-pompiers de Paris

Messieurs les présidents de groupements ou d’amicales

Messieurs les membres honoraires

Le jeudi 27 juin 2019, le conseil d’administration m’a élu Président de la FNASPP, c’est avec une grande fierté que j’ai accepté de remplir cette mission. Je mesure pleinement les responsabilités qui sont les miennes à présent.  Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour administrer et diriger notre Fédération.

Tout d’abord, je tiens à rendre hommage à notre Ami, Christian LE BOT élu Président honoraire, qui a tenu avec brio, pendant plus de vingt ans, la présidence de notre Fédération, qu’il en soit remercié.

Je me suis rendu compte dernièrement que mis à part mes proches peu de monde me connaissait, c’est pourquoi je vous livre en quelques lignes mon parcours professionnel et associatif.

J’ai effectué 23 années de service à la BSPP, 17 années à la 11eCompagnie, dont 13 au centre de secours de Parmentier, chef de centre du centre de secours de Choisy le roi, puis adjudant de compagnie à la BNF avant de terminer chef du détachement de Richelieu (BNF). Lors de cette dernière affectation, j’ai eu un accident grave, une chute de 6 m dans une excavation qui m’a occasionné de nombreux traumatismes. Cet accident m’a cloué deux mois à l’hôpital Begin et cinq mois d’arrêt de travail, j’ai naturellement décidé de quitter l’institution, car exempt de sport, je ne pouvais plus faire les Majors, ma carrière s’arrêtait là !

Heureusement, la brigade m’a appris à rebondir, j’ai donc repris mes études et fait un diplôme d’ingénieur au CNAM, en « Hygiène et sécurité », puis un Master en gestion des risques à la faculté de médecine Paris 7, puis quelques années plus tard, j’ai réalisé un autre Master à l’École Centrale Paris toujours en gestion des risques. L’expérience acquise à la Brigade ainsi que la reprise de mes études m’ont permis d’occuper des postes importants, ingénieur Sécurité pour l’ensemble des hôpitaux de paris (AP-HP), directeur technique et sécurité du Novotel Tour Eiffel pour le groupe ACCOR, responsable national de la sécurité incendie à la SNCF pour les 3025 gares, avant de devenir aujourd’hui chef d’entreprise.  Je suis également capitaine dans la réserve opérationnelle de la BSPP, affecté à l’État-Major de la Zone de Défense d’Île-de-France, notamment sur les sujets du « Grand Paris Express ».

Sans la brigade, je n’aurai sans doute jamais réalisé ce parcours, la BSPP m’a formée grâce à ce formidable ascenseur social qui est le sien, elle m’a donné des valeurs d’altruisme et d’abnégation, c’est pourquoi naturellement je souhaite continuer de la servir afin de redonner à mon tour ce qu’elle m’a transmis.

Depuis quinze ans, je suis président de l’amicale Paris 75, comme beaucoup d’amicales nous souffrons d’un manque d’effectif, mais notre atout majeur est d’avoir réussi à recruter des plus jeunes dont des réservistes qui restent au sein de l’amicale ce qui est rare aujourd’hui.

Je suis également membre des amicales, sous-officier des 1er  et 11compagnie, membre de l’amicale de la 22compagnie et de l’amicale Bretagne.

J’ai intégré le conseil d’administration de la FNASPP depuis 2015 et j’ai été président des actions sociales en 2018-2019, une commission au combien importante et qui va prendre de l’envergure dans le cadre de la convention tripartite.

Par ailleurs, je dispose d’un long passé associatif avec 12 années en qualité de membre du comité directeur du club des Français volants de Paris Bercy « Hockey sur glace, danse et patinage artistique ».

Fort de toute cette expérience associative, je souhaite relever le défi, je sais combien il sera difficile de remplacer Christian, d’ailleurs il n’est pas remplaçable, si la Fédération a tenu le coup jusqu’à présent c’est en grande partie grâce à lui. C’est pourquoi je m’inscris dans une volonté de changement et de réorganisation de celle-ci, dans le cadre de la convention tripartite avec la BSPP et l’ADOSSPP et par le chemin tracé par notre président lors de son dernier congrès de Saint-Victoret.

Je ne ferai pas les choses, seul dans mon coin, car je suis un adepte du management participatif, je sais que je pourrai compter sur le président adjoint et les personnes que je coopterai parmi les volontaires et forces vives du conseil d’administration afin de réussir cette belle et noble mission.

Par ailleurs, les enjeux que nous a fixés le Général Jean-Claude GALLET, dans sa lettre « de politique associative » que j’assimile à une lettre de mission à laquelle j’adhère complètement, dont les axes de progrès vont être dans les jours qui viennent le cheval de bataille du conseil d’administration.

Je souhaite mettre en œuvre au plus vite les réformes attendues par le commandement afin que nous puissions porter haut les couleurs de la BSPP dans toutes les régions de France et ainsi participer activement à développer sa notoriété et ainsi préserver ses intérêts.

De manière concrète nous devons :

  • Trouver des solutions d’autonomie financière ;
  • Rassembler l’ensemble de la mosaïque associative de la BSPP ;
  • Effectuer des regroupements d’amicales par région ;
  • Mettre en œuvre la convention tripartite (BSPP-ADOSSPP-FNASPP) ;
  • Redoubler d’efforts pour effectuer un recrutement de choix parmi les jeunes de nos régions respectives ;
  • Perdurer dans l’éducation des populations ;
  • Renforcer l’esprit de nos anciens qui doivent jouer un rôle important dans le dispositif jeunesse ;
  • La FNASPP doit intégrer le projet Bourdon avec l’ADOSSPP et devenir le guichet unique des associations.

 

Je vous donne RDV le 17 septembre pour la réunion des présidents, à cette occasion une assemblée générale extraordinaire sera tenue, dont l’ordre du jour vous sera communiqué début septembre.

Je vous souhaite de bonnes vacances avec vos proches.

Thierry GUILMIN

Président de la FNASPP

 

Retour sur la cérémonie du 1er juillet 2019 « Discours de nos Ministres ».

Extrait du site ALLO 18 le Mag  n’hésitez pas à le consulter.

IMG_0872

 

DISCOURS DE M. LE MINISTRE DE L’INTÉRIEUR

Madame la ministre, chère Florence,

Monsieur le secrétaire d’Etat, cher Laurent,

Monsieur le préfet de police,

Mon général, gouverneur militaire de Paris,

Monsieur le préfet, directeur général de la sécurité civile et de la gestion des crises,

Madame la maire,

Mesdames et messieurs les parlementaires,

Mesdames et messieurs les élus,

Mon général, commandant la brigade de sapeurs-pompiers de Paris,

Mesdames et messieurs les officiers généraux,

Officiers, sous-officiers, gradés et sapeurs de la brigade de sapeurs-pompiers de Paris,

Mesdames et messieurs,

Une sonnerie.

Une sonnerie qui retentit et qui indique l’heure du courage.

Une sonnerie qui marque le début du combat, le début du devoir.

Lire la suite

La Brigade de Sapeurs-Pompiers de Paris est la première unité à recevoir la fourragère d’or pour acte de courage et dévouement

PAR · 1 JUILLET 2019     Photos : BSPP

bspp-drapeau-20190701

Unité de l’armée de Terre placée pour emploi sous l’autorité du préfet de police de Paris, la Brigade des sapeurs pompiers de Paris [BSPP] aura connu un début d’année particulièrement éprouvant, avec le feu de la rue d’Erlanger, l’explosion de la rue de Trévise [où elle a perdu le caporal-chef Simon Cartannaz et le sapeur de 1ère classe Nathanaël Josselin] et, le 15 avril dernier, l’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris.

« Cet engagement d’exception dont vous avez fait preuve cette nuit du 15 avril symbolise aussi tout ce que vous accomplissez, chaque jour de l’année, partout en Île de France », a d’ailleurs souligné Florence Parly, la ministre des Armées, lors d’une cérémonie organisée ce 1er juillet pour saluer et honorer le dévouement et le courage des 8.500 sapeurs-pompiers de Paris.

« Lorsque les Parisiens vous appellent les ‘soldats du feu’, ils ne croient pas si bien dire. […] Intégrer la Brigade, c’est un choix double : vous êtes pompier mais vous êtes aussi militaires. Et c’est toute l’armée de Terre que vous élevez par vos qualités d’exception. Votre esprit de corps, votre abnégation et votre excellence opérationnelle sont autant d’atouts indispensables au service de la protection de notre capitale », a encore fait valoir Mme Parly.

Cette cérémonie, co-présidée par la ministre des Armées et le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, a donc été l’occasion de décorer le drapeau de la BSPP de la médaille d’or de la Défense nationale et d’une troisième médaille d’honneur pour acte de courage et de dévouement échelon or.

« C’est un immense honneur, de vous remettre aujourd’hui, aux côtés [du] ministre de l’Intérieur, une citation à l’ordre de l’armée et pour la première fois dans notre histoire, de remettre à un drapeau, à votre drapeau, la médaille d’or de la défense nationale », a commenté Mme Parly.

bspp-fourragere-20190701

 

Quant à M. Castaner, il a donc remis la troisième médaille d’or pour actes de courage et de dévouement au drapeau de la BSPP. La première avait été attribuée en 2005, après l’incendie de l’hôtel Paris-Opéra, tandis que la seconde fut décernée à la BSPP en mars dernier, après les opérations de la rue de Trévise et de la rue Erlanger.

« Le 15 avril dernier, les Pompiers de Paris sauvaient Notre-Dame et avec elle, un peu de notre mémoire, de notre Histoire. Une part de l’âme de la France. Rassemblés à la caserne Champerret avec
Florence Parly, nous avons décoré le drapeau auquel ils ont tant fait honneur », a commenté le ministre de l’Intérieur.

La Brigade de Sapeurs-Pompiers de Paris est donc la première unité à avoir reçu trois médailles d’or pour actes de courage et de dévouement. Ce qui lui a valu également de se voir remettre une « fourragère d’or », créée à la demande du président de la République, Emmanuel Macron.

« Aujourd’hui, la brigade des Sapeurs Pompiers de Paris devient la première unité à porter, à son drapeau et à son bras, la fourragère d’or pour actes de courage et de dévouement. En hommage à leur sens du devoir et à leurs gestes héroïques », a relevé M. Castaner.

Ordre du Jour BSPP du 1 er juillet 2019

OdJ_1er_juillet_-_Officiel (1)

 

Portes Ouvertes au CS Saint MAUR

Belle Journée pour nos futurs Sapeurs Pompiers de Paris.

61089928_2237040473010047_3585214368263962624_o-1

Nos enfants et petits enfants ont tous apprécié cette belle journée qui leur a permis de découvrir la profession de sapeur pompier.

61857675_310559563194455_363204360357806080_n

Félicitations à nos jeunes camarades Sapeurs Pompiers de Paris de la 23ème compagnie, siège de notre belle amicale.

61625381_464698584280110_4606312911260876800_nNos anciens étaient également présents.

61536151_2297599987225549_1481232202032218112_n

La relève semble assurée.

Bravo pour cette belle journée.

 

 

62ème CONGRÈS FÉDÉRAL de la FNASPP du 17 au 19 Mai 2019

Congrés National de la FNASPP à Saint-Victoret le 17-18-19 mai 2019 VIDEO de Valentin VERRIER.. 

A l’occasion du 62ème Congrès de la Fédération Nationale des Associations des Pompiers de Paris (FNASPP), nous nous sommes réunis à Saint-VICTORET (Bouches du Rhône).

fanionfnaspp

Ce fut dans la nouvelle et splendide salle ODEON de St VICTORET  que nous avons pu tenir l’assemblée générale de notre Congrès.

Ce Congrès 2019 de la FNASPP était présidé par le Colonel (ER) Christian LE BOT dont ce sera le dernier mandat selon sa volonté. Nous le regrettons déjà et le remercions chaleureusement pour tout le travail qu’il a pu réaliser depuis plus de vingt ans,  sans ménager sa peine et son temps pour nos associations et toujours avec le soutien sans faille de son épouse, Annick.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_63e2

Le matin du samedi, les anciens pompiers de Paris se sont retrouvés au cours d’une messe du souvenir célébrée dans l’église par le père Jérémy.

Puis un imposant cortège composé de Monsieur le maire, Monsieur PICCIRILLO, des représentants du Général GALLET, des anciens pompiers de Paris, du SDIS,  de nos drapeaux,  d’Élus… et des familles s’est ensuite dirigé vers l’ esplanade du Canadair pour déposer des gerbes au pied de la stèle dans le cadre de notre Devoir de Mémoire aux pompiers décédés dans l’exercice de leur fonction. De nombreuses distinctions de la FNASPP furent remises par leurs pairs aux récipiendaires.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_6462

Puis, à l’issue de la cérémonie, nous nous sommes rendus à la salle Huguette Léotard pour le pot de l’amitié offert par Monsieur le maire. De nombreuses récompenses ont été remises. Le colonel Christian LE BOT a vivement remercié Monsieur le Maire, Claude PICCIRILLO, pour  l’accueil exceptionnel réservé à la FNASPP et lui a remis en signe d’amitié et de reconnaissance le bronze  d’un pompier sauvant un enfant.

Vous trouverez ci-dessous le lien vous permettant de voir les photos du congrès.

        Gifs Animés Fleches (136)              https://photos.app.goo.gl/o61TrJK6VDBMwLnPA


Cet article est financé par la publicité

91ème Assemblée Générale de l’ A.A.S.P.P Groupement PARIS (75)

Chers Anciens

Le samedi 15 Juin 2019 se déroulera l’Assemblée Générale de l’AASPP/Groupement de Paris

Au Centre d’Incendie et de Secours Sévigné.
7 Rue de Sévigné 75004 PARIS

 Pour assister à l’Assemblée Générale et au repas qui suivra, merci de bien vouloir retourner votre bulletin de participation avant le 1er juin 2019 ,dûment rempli et accompagné du règlement par chèque libellé à l’ordre de : « A.A.S.P.P.75 » 

AG2019 convocation

 

Message du Gouverneur militaire de Paris pour nos camarades Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, morts pour la France.

 

 

59885324_2376302512432193_2017760848088399872_n

 

La population est invitée mardi 14 mai à 10h sur le pont Alexandre III à manifester son respect et sa solidarité avec les familles et les frères d’armes des deux commandos Marine Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, morts pour la France dans la nuit du 9 au 10 mai au Burkina Faso.

Le franchissement du pont Alexandre III est une phase importante et hautement symbolique au cours de laquelle chaque citoyen peut rendre, dans une présence recueillie, hommage aux soldats morts pour la France.

Les honneurs funèbres militaires seront rendus à nos camarades aux #Invalides lors d’une cérémonie présidée par le chef d’état-major de la #Marine, la veille du passage du cortège, et dans la plus stricte intimité.

60288156_2376309299098181_4659654111564660736_n

Le Président de l’Amicale des Anciens Sapeurs Pompiers de Paris Groupement Est-Seine Val de Marne et l’ensemble des membres de notre Association présentent nos plus sincères condoléances à nos jeunes frères d’Armes, à leurs familles , leurs amis et tous leurs camarades militaires de la Marine ainsi qu’à tous les militaires anciens ou en activité.

Le Président Jean Michel Wangermee.

 

 

Le drapeau de la Brigade a été décoré de la médaille d’or pour acte de courage et de dévouement.

Le drapeau de la Brigade a été décoré le 28 Mars 2019 de la médaille d’or pour acte de courage et de dévouement par le Ministre de l’intérieur.

 

54526119_1386315768174931_2287275809758511104_o

À ces héros qui ont reçu le courage en héritage. La bravoure en testament” 
Ce matin, le Ministre de l’intérieur, Christophe Castaner a rendu hommage aux sapeurs-pompiers de Paris pour leurs récents engagements dans les opérations de secours rue de Trévise et rue Erlanger. Le drapeau de la Brigade a été décoré de la médaille d’or pour acte de courage et de dévouement. Quinze sapeurs-pompiers et un chien du groupe cynotechnique ont également été récompensés individuellement.

 

55474812_1386315771508264_8534763662613676032_o

55865294_1386315548174953_1827273465053315072_n

Les Sapeurs Pompiers Volontaires de la Brigade

Je vous propose une petite page d’histoire…. de la Brigade de Sapeurs Pompiers de Paris.

MALF.

CS MAISON ALFORT

Au moment du passage du Régiment de Sapeurs Pompiers à la Brigade de Sapeurs Pompiers, il existait dans les communes de la Seine et Oise (78) devenues le Val de Marne, des corps de sapeurs pompiers civils.
Il a été proposé à ces soldats du feu d’intégrer la BSPP avec le statut de sapeur pompier volontaire, je vous propose de lire la note de service en date du 21 mai 1971 du Colonel (Feu) Maurice GERY, alors Chef de Corps parlant de l’intégration de ces SPV.

Lire la suite

LE 1er MARS 1967, LE RÉGIMENT DEVIENT BRIGADE

En juillet 1964 les départements de la Seine et de la Seine-et-Oise sont supprimés au profit de la Seine-Saint-Denis, des Hauts-de-Seine et du Val-de-Marne. La zone d’action du régiment est étendue à ces trois nouveaux départements périphériques formant la “Petite Couronne”.
Après un accroissement des moyens en personnel et en matériels pour assurer la défense de Paris et des communes des trois départements voisins, un décret dissout le Régiment et créé la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris le 1er mars 1967.

53285640_1366925333447308_5045486696100003840_n

Le Général CASSO 1er Officier Général de la BSPP

53075040_1366925373447304_5165350351338995712_o

Le Dimanche 10 Février 2019 a eu lieu la 117ème Ass. Gén. de la Sté Mutualiste “AU FEU”.

 

L’AASPP Est Seine/Val de Marne, y était aussi comme chaque année auprès de nos amis à cette Assemblée Générale qui s’est tenue dans l’espace du Moulin brulé à Maisons-Alfort..
Ces réunions d’amicales permettent de perpétuer les liens entre tous les anciens..  comme le dit leur devise  « UNIS COMME AU FEU.. »

Après l’amical et rituel accueil « café », nous nous sommes réunis pour écouter le discours du Président de la Sté Mutualiste «AU FEU», Monsieur Jean-Paul LEROY.. qui avait pris la succession de cette association en 2010.

Respect de la minute de silence et lecture des « Morts au feu » par le Secrétaire Général.
Puis rapport par le Trésorier financier Mr Gilles BONNIN qui, cette année, a remplacé Monsieur Bats à la trésorerie .. ce dont il en fut vivement remercié… Suivi du rapport du Secrétaire Général Mr Philippe LABRO.. Nous avons noté cette année l absence…  du représentant du Général de la Brigade de Sapeurs-Pompiers de Paris!!. mais  écouté, comme à chaque fois avec grand plaisir, l’intervention du Président Fédéral de la FNASPP le Colonel (ER) Christian LE BOT.

Merci à notre Chère JOSY pour cet article.

  

Puis ce fut le vin d’honneur… suivi du traditionnel repas qui a clôturé cette journée en toute convivialité avec la musique.
Bravo à Jean-Paul LEROY, et n’oublions pas son épouse  et  son équipe car ce fut pleinement réussi encore cette année… A l’année prochaine…..

     

Honneurs Militaires au Sergent CARTANNAZ et au Caporal JOSSELIN

Un hommage a été rendu ce jeudi au Sergent Simon Cartannaz et au Caporal Nathanaël Josselin, les deux pompiers tués dans l’explosion de la rue de Trévise à Paris.

50099127_1334325883373920_4488254542445543424_o

 

Une cérémonie d’hommage aux deux pompiers morts dans l’explosion de la rue de Trévise à Paris s’est tenue ce jeudi matin au sein de la caserne Champerret,. L’hommage s’est notamment tenu en présence des proches des deux pompiers, du ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, de la ministre de la Défense Florence Parly mais aussi de la maire de Paris Anne Hidalgo et de la maire du 9e, Delphine Bürkli.

50337172_1334325920040583_1889420761358139392_o

49948313_1334326026707239_5030329936901046272_o

50257606_1334326170040558_8180874467845603328_o

Lors de cette cérémonie, les cercueils du sergent Simon Cartannaz et du caporal Nathanaël Josselin ont pris place dans la cour de la caserne. Les deux pompiers ont reçu la Légion d’honneur à titre posthume.

chevalier-de-la-lecc81gion-dhonneur

Lors de la cérémonie de hier dans l’intimité des Pompiers de Paris la médaille militaire leurs à été également  décernée , celle-ci fut remise par le Général GALLET commandant la brigade.
240px-Medaille_Militaire_5e_Republique_France

Reportage photos (Josy)

Gifs Animés Fleches (144)https://photos.app.goo.gl/8Nty5rCj1heaaXY18

La BSPP et la grande famille des Sapeurs Pompiers encore touchées.


49814832_956441991218309_7163081348859559936_n

La grande famille de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris est une nouvelle fois endeuillée ce samedi matin, 2 sapeurs pompiers sont morts au feu… un 3ème grièvement blessé, sans oublier les autres personnes décédées ou blessées dans cette explosion..  Ils intervenaient pour une fuite de gaz dans la rue Trévise à Paris 9ème, quand une explosion s’est produite et a  provoqué l’incendie.

49772481_1330518467087995_677696975465873408_n      Caporal-chef Simon CARTANNAZ,/1ère classe  Nathanaël JOSSELIN

 

Le caporal-chef Simon Cartannaz, 28 ans venait de la Savoie, 8ème compagnie au centre de secours Château-d’Eau et également sapeur pompier volontaire à Chambéry.

Le 1ère classe  Nathanaël JOSSELIN, âgé de 27 ans, était à la 8ème compagnie au centre de secours Château-d’Eau et était aussi sapeur-pompier volontaire à Brienon-sur-Armançon (SDIS89) depuis le 1er juillet 2007 où il s’était notamment investi dans l’animation de la section des Jeunes Sapeurs-Pompiers.

Nos pensées et nos plus sincères condoléances face à ce drame vont à  leurs proches, aux camarades du centre de secours de Château d’Eau, à l’ensemble des Sapeurs Pompiers de Paris et à la grande famille des pompiers anciens ou en activité.

Un an après, Choisy n’oublie pas le sergent-chef Jonathan Lassus-David

Plus de 200 personnes ont rendu hommage au pompier décédé après l’incendie de la dalle survenu il y a un an. Une plaque a été dévoilée.

img_2222

Vous trouverez ci-dessous l’article paru dans le Parisien.

https://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/un-an-apres-choisy-n-oublie-pas-l-adjudant-chef-jonathan-lassus-david-10-01-2019-7985664.php

 

HOMMAGE : la Promotion général Casso

LE 7 DÉCEMBRE 2018, LE NOM « GÉNÉRAL CASSO » A RÉSONNÉ LORS DU BAPTÊME DE LA NOUVELLE PROMOTION DU 4E BATAILLON DE L’ECOLE SPÉCIALE MILITAIRE DE SAINT-CYR COËTQUIDAN. ABDON ROBERT CASSO, PERSONNAGE CHARISMATIQUE RECONNAISSABLE À SON ACCENT ROCAILLEUX, EST UN ACTEUR FASCINANT DE LA FRANCE DU XXE SIÈCLE. HOMME DE SCIENCES, RÉSISTANT DE LA PREMIÈRE HEURE, OFFICIER EXEMPLAIRE, SOLDAT DU FEU, ALTRUISTE ET POLITICIEN, DÉCOUVREZ ICI SON HISTOIRE.

640px-General_Casso_portrait

Le général Abdon Robert Casso (1912-2002), commandant la BSPP de 1967 à 1970, a été mis à l’honneur lors de la cérémonie du 7 décembre 2018, qui s’est tenue à l’école de Saint-Cyr Coëtquidan. Ainsi, la promotion du 4e bataillon de Saint-Cyr a été officiellement baptisée « Promotion général Casso ».

 

Avant tout, Abdon Casso est le grand réorganisateur du corps de sapeurs-pompiers de Paris. De sa prise de fonction le 16 mars 1963 jusqu’à son départ en limite d’âge le 27 août 1970, il se consacre à l’adaptation de l’unité en vue de l’évolution des risques de la fin du XXe siècle. Le remaniement départemental entraine une extension du domaine de compétence aux communes de la petite couronne ; ainsi, le Régiment devient Brigade le 1er mars 1967. L’unité compte désormais six nouvelles compagnies, un groupement des services, quatre détachements (UES), mais également une structure centralisée de formation des jeunes recrues au fort de Villeneuve Saint-Georges. C’est également sous son commandement que des progrès sont réalisés dans le service de santé avec la création des ambulances de réanimation, précurseurs du SAMU. De même, il modernise les structures vieillissantes en lançant la construction de nombreux nouveaux centres de secours. Véritable technicien, Casso met au point des nouveaux procédés d’intervention pour lutter contre les incendies.

En complément n’hésitez pas à consulter Allo 18 le Mag dans les liens situés à gauche de notre site.

18 12 07 promotion general casso

 

 

59ème Assemblée Générale Groupement Est-Seine/Val de Marne..

Ce Samedi 24 Novembre 2018 a eu lieu notre 59 ème Assemblée Générale Ordinaire sous l’égide de notre Président Jean-Michel WANGERMÉE .

L’Assemblée Générale Ordinaire s’est déroulée dans l’enceinte du fort de Villeneuve Saint Georges connu pour de nombreux anciens comme le GI. Des locaux ont été mis à notre disposition par le Colonel RIMELE, Chef de corps du GFIS (Groupement Formation Instruction et de Secours). Des représentants de nombreuses Associations d’anciens Sapeurs Pompiers de Paris de la région parisienne étaient également venus pour participer à cette belle manifestation.

 A notre arrivée, après un amical et chaleureux accueil, le Capitaine GALLET, commandant la 31ème Compagnie, nous a offert  café et viennoiseries dans une ambiance conviviale.

A 10 h00,  le Président Jean-Michel WANGERMÉE a déclaré ouverte l’Assemblée et a adressé le mot de bienvenue à tous les participants. 

 

 

 

Lire la suite

PERSPECTIVES : La Brigade face aux enjeux de demain

fuite de CPCU

rue de Bellechasse à Paris 07

QUELS SONT LES RISQUES, QUELLES SONT LES MENACES QUI PÈSERONT DEMAIN SUR LA SÉCURITÉ DES PERSONNES ET DES BIENS AUXQUELS DEVRA FAIRE FACE LA BSPP ? POUR RÉPONDRE À CETTE QUESTION, LE SCHÉMA INTERDÉPARTEMENTAL D’ANALYSE ET DE COUVERTURE DES RISQUES (SIDACR) EST ÉLABORÉ ET RÉVISÉ, SOUS L’AUTORITÉ DU PRÉFET DE POLICE, PAR LE GÉNÉRAL COMMANDANT LA BRIGADE DE SAPEURS-POMPIERS DE PARIS. IL DÉTERMINE LES OBJECTIFS DE COUVERTURE DE CES RISQUES, EN DÉFINISSANT LES ENJEUX ET LEURS LIGNES DIRECTRICES POUR AUJOURD’HUI ET POUR DEMAIN.

Vous trouverez ci-dessous l’article d’Allo 18 le Mag

https://allo18-lemag.fr/perspectives-la-brigade-face-aux-e…/

 

« SAUVER OU PERIR » Le film

La sortie du film « Sauver ou Périr » réalisé en étroite collaboration avec la Brigade sort en salle le 28 novembre 2018.

Affiche Promo Sauver ou périr

 

http://www.marsfilms.com/film/sauver-ou-perir/?fbclid=IwAR0pXQxIUcRUcMXSEaKXcU6hlggBNse1Ri88AF2p9eZ4Vug2NiLK8XJd9D0

 

A cette occasion, vous trouverez ci-dessous le message du général Gallet destiné à l’ensemble de la communauté BSPP et en PJ les éléments de langage associés ainsi que la proposition de l’ADOSSPP facilitant  à tous adhérents la possibilité d’aller voir gracieusement ce film

Message du Général de Division Jean Claude GALLET.

Le 28 novembre 2018 sort au cinéma un film dont le titre est connu de tous les sapeurs-pompiers de Paris.

 

« Sauver ou périr » est un long métrage de fiction relatant l’histoire d’un sapeur-pompier de Paris gravement blessé lors d’un accident, puis sa reconstruction physique et psychologique.

« Sauver ou périr » est un hommage à tous les blessés en opération, quels qu’ils soient, et pour lesquels le chemin du rétablissement est long et difficile. C’est un hommage à l’ensemble de la communauté des sapeurs-pompiers, à nos morts au feu et à tous les soldats de nos armées qui ont exposé leur vie pour sauver celle des autres. C’est également un bel hommage aux personnels du service santé des Armées sans qui cette reconstruction n’est pas possible.

« Sauver ou Périr » incarne à l’écran le devoir de mémoire qui nous rassemble chaque lundi matin.

« Sauver ou périr » est l’aboutissement d’une collaboration étroite entre son réalisateur et la BSPP et je tiens à féliciter ceux qui ont contribué à partager remarquablement notre identité dans l’accomplissement de ce projet.

« Sauver ou périr » doit être une occasion de cohésion interne. C’est pour cela que la Brigade souhaite offrir à chaque sapeur-pompier de Paris un mug collector, symbole de l’esprit de corps qui fait la force de notre institution. Afin de voir le film, une place de cinéma sera également offerte par l’ADOSSPP(*) à l’ensemble de notre communauté.

« Sauver ou périr » nous rappelle la force du collectif, grâce auquel nous pouvons surmonter les difficultés de la vie, et les défis de demain.

signé : général Gallet, commandant la BSPP.

(*) réservée aux adhérents, à commander directement sur le site de l’ADOSSPP àwww.adosspp.com

Film SAUVER OU PERIR

UNE HISTOIRE DE CLAIRON (Allo18 le mag)

LE CESSEZ-LE FEU DU 9 NOVEMBRE 1918

photo-clairon

Georges LABROCHE voit le jour le 22 avril 1896 à Chaligny, ville située à proximité de Nancy. A 20 ans, il est incorporé en 1916. Du 10 août 1916 à juin 1917, il appartient au 2e BCP puis de juin 1917 au 26 août 1919 au 19e BCP.

En 1918, le clairon LABROCHE est de la 1ere compagnie du 19e bataillon de chasseurs à pieds, jumelé avec le 171ebataillon d’infanterie. Ces deux unités sont inscrites dans la 166e division d’infanterie commandée par le général CABAUD.

Georges-Labroche Lire la suite

CÉRÉMONIE du 18 septembre en images

CHAQUE 18 SEPTEMBRE, LES SAPEURS-POMPIERS DE PARIS FÊTENT L’ANNIVERSAIRE DE LEUR CRÉATION PAR DÉCRET DE L’EMPEREUR NAPOLÉON 1ER. RETOUR EN IMAGES SUR LA CÉRÉMONIE QUI, CETTE ANNÉE ENCORE, AVAIT LIEU DANS LA COUR D’HONNEUR DES INVALIDES DANS LE VIIE ARRONDISSEMENT. DANS L’APRÈS-MIDI, UNE PRISE D’ARMES S’EST TENUE DANS LA COUR DE CHAMPERRET, EN PRÉSENCE DE MONSIEUR LE PRÉFET DE POLICE.

011-314-18-generique

 

reportage ALLO 18 le Mag

https://allo18-lemag.fr/ceremonie-du-18-septembre-en-images/

Photos aasppesvm:

https://photos.app.goo.gl/zS4MKEitZ42kkQMD8

Promotion Général CASSO

Le nom du général CASSO sera attribué à la prochaine promotion du IVème bataillon de l’Ecole Spéciale Militaire de saint Cyr.

Message du Capitaine Louis-Marie REMY au Président de la FNASPP

Monsieur le Président,

Messieurs,

C’est avec plaisir que je vous adresse ce mail pour vous annoncer officiellement que le nom du général CASSO sera attribué à la prochaine promotion du IVème bataillon de l’Ecole Spéciale Militaire de saint Cyr.

Ce bataillon forme les officiers sous contrat, élèves officiers polytechniciens et officiers de réserve de notre armée de Terre : profils qui s’apparentent le plus à celui du général CASSO qui fut d’abord appelé du contingent avant de rejoindre l’armée d’active comme peuvent le faire aujourd’hui les officiers sous contrat.

C’est pour sa famille et pour la brigade une excellente nouvelle qui permettra à la fois de mettre un peu plus en lumière les hauts faits d’armes du général, et contribuera par ailleurs à mettre sous le feu des projecteurs notre chère brigade.

A titre personnel c’est également une petite victoire car voilà plus de 7 ans que j’œuvrais et militais pour faire admettre cette proposition au sein des écoles de Coëtquidan. Je connais très bien ce bataillon pour y avoir été élève (et « fine promo » comme on dit là-bas) mais également pour y avoir servi en qualité de chef de section (« vorace » pour les initiés !) Ces deux affectations successives ont facilitées l’adoption.

Le baptême de promotion se tiendra le 7 décembre prochain aux école de Coëtquidan.

Outre le baptême à proprement parlé (cérémonie nocturne) se tiendra également un colloque (présentation de la promotion et du parrain en amphi Napoléon) et une exposition sur le général CASSO au sein du musée des écoles.

Le bataillon travaille actuellement à dessiner un insigne de promotion et compose également son chant lequel traditionnellement les grandes phases de la carrière militaire de son parrain.

Je suis persuadé que nombre d’anciens seront particulièrement heureux de voir les éminentes qualités du général CASSO reconnues à leur juste valeur au sein de notre armée.

Je souhaite par la même occasion à vous remercier pour l’aide que vous avez bien voulu m’apporter en relayant auprès de l’amicale mon travail de recherche sur le général CASSO. Je ne pourrai certainement pas diffuser mon projet de biographie avant le 7 décembre en raison des délais particulièrement contraints qui s’imposent à nous. Ces témoignages seront néanmoins précieux pour illustrer mon travail.

Respectueusement et cordialement.

Hommage au Caporal HENRY.

298-300-18-generique

LE MOT DU GÉNÉRAL

Aujourd’hui, nous avons honoré notre camarade, le caporal Geoffroy Henry, avec  un hommage de portée nationale. Cette cérémonie, forte et intense, car portée par chacun d’entre nous, qu’il fut présent à Champerret ou de garde dans les centres de secours, traduit notre cohésion face à cette disparition mais aussi notre colère. L’accompagnement de sa famille, en particulier de sa jeune épouse et de son bébé, souligne la solidarité de tous les sapeurs-pompiers de Paris et de ses camarades, en particulier, ceux des 13, 14 et 38 compagnies et du SDIS 26.  Ce sont nos valeurs, c’est notre identité, je regrette qu’elles soient sublimées dans ces circonstances tragiques mais ce sont bien elles qui assurent notre résilience collective et individuelle. 

Le caporal Henry a désormais rejoint le panthéon des héros de la Brigade. Chaque lundi, nous l’honorerons. Dans les murs de nos centres de secours, sera gravé son nom.

 

Le ministre d’Etat, ministre de l’intérieur, s’était engagé auprès de moi et de sa famille, il s’est engagé aujourd’hui auprès de vous pour mettre en œuvre des mesures qui non seulement nous permettent d’appréhender les interventions en sécurité mais aussi de revenir à notre cœur de métier, c’est-à-dire l’urgence. 

Ce matin, j’étais également soulagé de compter parmi nous, nos deux blessés, le sergent Meynier et le caporal Chauveau qui nous donnent une leçon exceptionnelle de courage et d’humilité. 

Après ce moment exceptionnel de fraternité d’armes, je tenais sincèrement  à vous remercier. 

signé : Général Gallet, commandant la Brigade

Hommage au Sapeur de 1ère Classe Geoffroy HENRY

L’hommage au Sapeur HENRY Geoffroy se déroulera à l’Etat-Major Champerret le vendredi 7 septembre 2018 à 11h00 dans les mêmes conditions que pour le Sergent Lassus-David en présence du Ministre de l’Intérieur et du Ministre des Armées.

1Cl G Henry

Le mardi 4 septembre, lors d’une intervention de secours à victime sur la commune de Villeneuve Saint-Georges (94), le sapeur de 1ère classe Geoffroy HENRY et l’un de ses camarades ont été agressés par la personne qu’ils venaient prendre en charge.

Évacué par hélicoptère à l’hôpital militaire de Percy, le sapeur de 1ère classe Geoffroy HENRY succombera à ses blessures. Lire la suite

La BSPP de nouveau endeuillée

Val-de-Marne : un pompier tué à l’arme blanche, un autre grièvement blessé

40797619_1812604692108423_2493844980573929472_n

Les deux sapeurs-pompiers étaient intervenus dans une maison de Villeneuve-Saint-Georges pour une «crise de démence». Ils ont été attaqués par un homme connu pour ses antécédents psychiatriques.
Ils sont intervenus pour une crise de démence. Et ils ont été attaqués au couteau. Un pompier de 27 ans est mort et un autre de 34 ans a été grièvement blessé mardi en fin de journée à Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne).
Ils avaient été appelés peu après 18 heures dans un pavillon de la rue René-Cassin pour une personne souffrant d’une crise de démence. C’est une mère de famille qui avait prévenu le Samu, expliquant que son fils, en rupture de traitement, faisait une crise de démence.
Le déséquilibré est retourné prendre deux couteaux dans le pavillon
Lorsque les pompiers se présentent sur place, cela se passe normalement au début. Le déséquilibré serait sorti du pavillon avec eux avant d’expliquer qu’il avait oublié quelque chose. C’est alors que les deux militaures ont été attaqués par l’homme qui en avait profité pour se saisir de deux couteaux (et non d’une hache comme cela a été dit dans un premier temps).
Après les avoir poignardés à plusieurs reprises, le jeune homme de 31 ans a été maîtrisé. Un autre homme se trouvait sur place et s’est rendu de lui-même après avoir tenté, d’après nos informations, de « raisonner » le premier, qui serait connu pour ses antécédents psychiatriques.
Les deux jeunes pompiers ont été transportés en hélicoptère à l’hôpital Percy, à Clamart (Hauts-de-Seine), dans un état d’urgence absolue. L’un d’eux a succombé à ses blessures dans la soirée.
« Malgré les premiers secours donnés par son coéquipier et les soins prodigués par ses camarades et les équipes médicales immédiatement appelés en renfort, le sapeur de 1ère classe n’a pu être ramené à la vie », indiquait ce mardi soir un communiqué du ministère de l’Intérieur et du ministère des Armées. « L’état du sous-officier reste à cette heure très préoccupant. »

 

 

Otages du Perreux-sur-Marne Régiment de Sapeurs-pompiers de Paris Vendredi 25 août 1945

Le centre de secours de Nogent-sur-Marne avait envoyé un fourgon-pompe au Perreux pour feu de pavillon 152, boulevard d’Alsace-Lorraine. Pendant l’extinction, une vive fusillade mettait aux prises les F.F.I. et les SS allemands

Vous trouverez en pièce jointe le récit dramatique de la libération de Paris qui s’est déroulée le 25 août 1945. Cette histoire est peu connue des Sapeurs Pompiers .

Ne les oubliez pas.

Otages du Perreux

L’aventure des engins à la BSPP (épisode 3)

L’AVENTURE DES ENGINS À LA BSPP, UNE SÉRIE EN TROIS ÉPISODES ARRIVE À SON DÉNOUEMENT.

1er-ambulance-de-réanimation-su-Peugoet-J7-07_11_67-GeneriqueDernier volet de cette série sur les engins de la BSPP. Dans cet épisode, le CCH Jacquelin, responsable du parc technologique à la section conservation du patrimoine mémoire et traditions, nous raconte les AR depuis leur création. Une palpitante aventure !

Noto-dans-Ambulance-de-réanimation-2-8-mars-1969

https://allo18-lemag.fr/laventure-des-engins-a-la-bspp-episode-3/

L’aventure des Engins la BSPP (épisode 1)

L’aventure des engins à la BSPP est une série en trois épisodes qui relate principalement l’histoire des premiers secours chez les pompiers de Paris.

(document provenant d’Allo 18 le mag)

 

Fourgon-electrique-Caserne-Sevigne-generique

 

img145

Dans ce premier épisode, le CCH Etienne Jacquelin, responsable du parc technologique à la section conservation du patrimoine mémoire et traditions, nous raconte les débuts des premiers secours tirés à bras d’hommes et les différents essais de tractions entrepris par la Brigade dès la fin du XIXe siècle. La machine à remonter le temps est en marche…

 

https://allo18-lemag.fr/laventure-des-engins-a-la-bspp-episode-1/

Sortie de printemps de notre association AASPPESVM.

Le 31 Mai 2018, nous avons fait notre sortie de printemps et visité le musée historique du service de santé des armées qui se trouve dans l’enceinte de l’hôpital militaire du Val de Grâce.

17 membres de notre association étaient présents. Cette journée a débuté par un repas dans un restaurant du secteur trouvé par notre Secrétaire Général Michel LANG qui a également organisé de cette belle sortie.

Un compte-rendu complet de cette visite rédigé par Michel LANG est annexé à cette publication.

https://photos.app.goo.gl/j2QLc4cTrlCmY9h32

SORTIE DE PRINTEMPS 2018

 

La FNASPP fête ses 60 ans. Le Congrès Fédéral des Associations de Sapeurs Pompiers de Paris s’est déroulé les 4, 5 et 6 Mai 2018 à PARIS.

DSC03608

Vous trouverez ci-dessous les mots du Général Jean-Claude GALLET, Commandant la BSPP et du Président Fédéral, le Colonel (ER) Christian LE BOT.

Général GALLET Cdt la BSPP

Président Fédéral

Ci-dessous quelques photos de la prise d’armes qui s’est déroulée à CHAMPERRET.

https://photos.app.goo.gl/v9U1LRxoteWbt4Ds2

 

Un incendie à LA COURNEUVE se déclare dans un entrepôt et se propage à 2 pavillons.

Nouveaux Engins à voir sur cette vidéo « BEA- FMOGP »

b9ad772005653afce4d4bd46c2efe842_XL

Peu avant 2 h, le 30 avril 2018 à La Courneuve, les pompiers sont alertés pour intervenir sur un feu d’entrepôt. Enclavé dans une résidence pavillonnaire, il menace de se propager aux habitations. Ils mettront tout en œuvre pour éviter que les flammes ne s’étendent. Le feu sera éteint au lever du jour, il aura détruit un entrepôt de textile de 400 m2 ainsi que 2 pavillons.

Les GAZ en tous Genres (Article d’ALLO 18 le mag version numérique).

QU’IL S’AGISSE DE CHAUFFAGE, D’ÉCLAIRAGE, DE TRANSPORT OU ENCORE DE RÉACTIONS CHIMIQUES, QUE CELA CONCERNE LES BÂTIMENTS D’HABITATION, LES INDUSTRIES OU LE RÉSEAU PUBLIC, LE GAZ EST AUJOURD’HUI OMNIPRÉSENT. ALLIÉ EN MODE MÉDICAL, MAIS BIEN SOUVENT ENNEMI DIFFICILE À APPRÉHENDER, LE GAZ EST SOUVENT LA CAUSE D’ACCIDENTS DRAMATIQUES. IL PARAÎT DONC INÉVITABLE POUR LES SERVICES DE SECOURS MAIS AUSSI POUR LES PARTICULIERS DE MAÎTRISER CE DOMAINE. DÉFINITION, RISQUES, MOYENS HUMAINS ET MATÉRIELS MAIS AUSSI CONDUITES À TENIR, LA RÉDACTION A CHOISI, POUR VOUS, DE METTRE LE GAZ À TOUS LES ÉTAGES.

En cliquant sue le lien ci dessous vous aurez accès au reportage complet

https://allo18-lemag.fr/les-gaz-en-tous-genres/

ÉTHIQUE et CODE D’HONNEUR des Sapeurs Pompiers de PARIS

L’éthique du sapeur-pompier de Paris

general-casso

Le général Robert CASSO
1963-1970

« Je ne veux connaître ni ta philosophie, ni ta religion, ni ta tendance politique, peu m’importe que tu sois jeune ou vieux, riche ou pauvre, français ou étranger. Si je me permets de te demander quelle est ta peine, ce n’est pas par indiscrétion mais bien pour mieux t’aider.

Quand tu m’appelles j’accours, mais assure-toi de m’avoir alerté par les voies les plus rapides et les plus sûres.

Les minutes d’attente t’apparaîtront longues, très longues; Dans ta détresse pardonne mon apparente lenteur. »

 

Le code d’honneur du sapeur-pompier de Paris

Le général Richard LEFÈVRE
le 23 avril 2001

Ayant accepté de servir avec honneur et loyauté à la brigade de sapeurs-pompiers de Paris :

  • jaccomplis la mission reçue jusqu’au bout ;
  • je respecte mes chefs, mes subordonnés, mes camarades ;
  • je fais preuve d’humilité, mais aussi d’un dévouement, d’une discrétion et d’une disponibilité sans faille ;
  • je m’entraîne chaque jour avec rigueur pour acquérir et conserver une efficacité optimale ;
  • jagis avec célérité, courtoisie et impartialité quel que soit le type d’intervention pour laquelle j’ai été appelé ;
  • je respecte toutes les victimes et je prends en compte toute détresse ;
  • toujours solidaire, je ne connais ni violence, ni indifférence, ni lassitude ;
  • je m’ engage à faire preuve en toute circonstance de discipline et d’une rigueur morale exemplaire
  • Je suis fier du savoir et des traditions que m’ont légués mes anciens ;
  • jaccepte les devoirs et les exigences du métier de sapeur-pompier militaire.

Décès de trois militaires en Guyane.

L’Armée de Terre déplore le décès du sergent-chef Edgar ROELLINGER, du caporal-chef de première classe Mickaël VANDEVILLE et du caporal-chef de première classe Cédric GUYOT.

67357901_2882038711837395_1376898607369682944_o

Dans la nuit du 17 juillet, ces trois militaires français sont décédés accidentellement lors d’une mission dans le cadre de l’opération Harpie de lutte contre l’orpaillage clandestin en forêt équatoriale, dans le cadre de l’opération « Harpie ».
Alors que les militaires s’apprêtaient à disposer des charges explosives pour détruire les installations souterraines des orpailleurs, huit d’entre-eux ont été victimes d’un accident au fond d’une galerie.
Immédiatement évacués et pris en charge par les premiers secours, trois militaires sont décédés.
Avec une mobilisation importante de secours nombreux sur place, les cinq autres ont été évacués à Cayenne où ils ont été hospitalisés.

Le Président et l’ensemble des membres de l’association des anciens Pompiers de Paris du groupement Est Seine/ Val de Marne présentent leurs sincères condoléances aux familles, à leurs proches, ainsi qu’à leurs camarades du 19e Régiment du Génie.

 

Lire la suite